Les règles d’or pour survivre sans chauffage, ni eau chaude

Les règles d’or pour survivre sans chauffage, ni eau chaude

Ne jouez pas les chauffagistes si vous n’y connaissez rien

Parfois, à vouloir bien faire pour économiser 100 euros, on fait pire que mieux . C’est ce qui m’est arrivé récemment. Un samedi matin, j’ai constaté que la chaudière faisait des siennes et refusait de nous fournir de l’eau chaude, j’ai décidé de jouer aux apprentis chauffagistes en trifouillant la bécane. Super idée, je sais! Avec le recule je ne comprends toujours pas ma logique du moment.

Évidemment, la seule chose que j’ai réussi à faire, c’est provoquer une inondation dans la cuisine et griller la chaudière. Je vous dis pas le sentiment de mal être que j’ai ressenti.

Je reconnais que je n’étais pas inondée à ce point. Mais dans la tête, je vivais la même séquence.

“En cas de stress intense, n’appelez pas le premier numéro de google”

Prenez du recul avant d’appeler un spécialiste. Dans une telle situation, vous souhaitez voir débarquer un homme du métier au plus vite tel un pompier venu éteindre l’incendie. Parce que oui, ma maison prenait l’eau et nous étions dans l’incapacité de fermer correctement la vanne d’eau, le stress m’a rendu irrationnel. Pour la petite info, des encombrants bloquaient l’accès au compteur et mon binôme n’entendait pas mes cris de détresse lorsque je me noyais littéralement sous les trombes d’eau.

“Osez demander le tarif complet par téléphone”

Dans la précipitation, j’ai appelé le premier numéro d’urgence des chauffagistes en pensant m’adresser à Bulex. Malheureusement, il s’agissait d’une société de dépannage implantée à plus d’une heure de chez moi. Je craignais déjà les frais de déplacement.

Et de fait, une intervention qui, par téléphone, devait me revenir à 50 euros de déplacement, m’est revenue à 274 euros pour juste venir me dire: “Madame, votre chaudière est cassée“. Je ne vous dis pas la tête cramoisie que j’ai tiré.

Ma tête à l’annonce de la facture salée

Les heures ont passé, mon cerveau jusqu’ici sur le mode off, s’est relancé et j’ai pris mes renseignements pour obtenir un deuxième avis concernant le remplacement de ma chaudière. Un autre chauffagiste, conseillé par mes proches, est venu vérifier la situation le lendemain et faire un nouveau devis.

D’ailleurs, pour plus d’infos concernant le remplacement des chaudières gaz et bon plus c’est par ICI

Finalement, le nouveau chauffagiste m’a aussi proposé le remplacement de ma chaudière dans un délais de 4 jours ce qui est clairement un miraclee. En attendant sa venue, l’urgence était de trouver des solutions pour mettre le Kroupouk a l’abris du froid.

Tous confinés au grenier pour se tenir chaud!

Douche chez le frère et bouilloires à chauffer pour remplir notre évier. On s’organise.

“Pour avoir chaud, faites preuve de créativité”

Le thermomètre descend doucement. On a de la chance, l’hiver est doux. On arrive à maintenir 14.6 degrés dans la maison. Mais pour vivre avec un bébé c’est un peu juste.On a emprunté les chaufferettes de la famille. Malheureusement, on doit choisir entre se chauffer ou cuisiner. Le tableau à fusibles ne tient pas le coup. On décide alors de se réfugier dans notre grenier. On se réinvente un chez nous à l’étage. On cloisonne le grenier avec des couvertures et on improvise un petit espace douillet pour que le Kroupouk soit son aise. La situation est particulière, mais on prend plaisir à être entre nous.

Les jours suivants, on décide d’allonger nos journées de boulot pour nous tenir chaud et on laisse le petit plus tard chez la gardienne. Retour à la maison, on sort les aidredons, les pyjamas pilous et les gigoteuses en polar. L’heure n’est pas à la sexy attitude mais on s’en remettra.

L’arrivée du chauffagiste a été un jour de gloire. Gloire à toi au dieu de l’eau chaud!

En un peu plus d’une journée, le chauffage était rétabli et l’eau chaude coulait à flot. On a savouré cette douche brûlante comme si nous étions en centre de bien-être. C’est dans ces moments-là, qu’on a conscience de notre situation privilégiée. Une bonne douche chaude, un séjour chauffé, une vaisselle sans se geler les doigts. Le luxe!

Vous avez aussi vécu une expérience inconfortable et en êtes sortis grandis? N’hésitez pas à partager vos anecdotes en commentaires!

Laisser un commentaire

quatre × 1 =