Je m’inscris à une formation à distance

Je m’inscris à une formation à distance

L’heure est au défi, l’heure est au challenge. J’ai eu assez de temps avec le confinement pour creuser ce qu’il me fait vibrer. Et cela fait trop de temps que je songe à me lancer dans certains projets sans réellement le faire car l’argent, le temps et la peur étaient des freins.

On stoppe les excuses à deux balles et on se lance! C’est partie pour une formation en Antiquariat! Alors oui l’écriture me tente toujours autant mais au jour d’aujourd’hui vivre de blogging est devenu hardcore J’ai tenté l’expérience d’Instagram, j’apprécie l’idée du blogging par ce biais mais c’est énergivore et moi, ce qu’il me botte depuis toujours c’est la vente en ligne, la chine du weekend, la restauration de meubles. Faire de belles photos d’articles créer le coup de coeur chez de futurs acheteurs.

L’idée a germé dans ma tête : Pourquoi ne pas me lancer dans une boutique en ligne ? Avec ce confinement, de plus en plus de personnes achètent de tout via leurs écrans. Pourquoi ne pas leur proposer mes trésors via une boutique en ligne? Alors certes, je n’ai aucune expérience dans la vente, dans la création de site internet et dans l’antiquariat, mais il n’est jamais trop tard pour se former.

Crédit pixabay

Sur un coup de tête et quelques jours/semaines plus tard, j’ai validé mon inscription pour une formation en ligne d’antiquariat. J’ai opté pour formationadistance.be Le but étant de me former mieux dans l’époque des meubles et des objets afin de repérer les biblots de valeurs. Depuis cette idée, j’aspire à être le week-end avec impatience pour mettre en pratique la théorie apprise durant mes cours. Est-ce un meuble gothique ou plutôt baroque? J’adore!Cela devient obsessionnel. Je traque les tendances décos, j’analyse, je prends des notes.

Pourquoi ce choix de formation?

j’ai choisi Formationadistance.be parce que le site proposait de nombreux cours très variés à des tarifs raisonnables. La formation m’offre la possibilité d’étudier autant l’histoire des meubles et des bibelots et me donne aussi des pistes pour envisager le lancement d’une boutique en ligne.

le site propose un e-campus avec la possibilité d’envoyer des e-mails à notre professeurs. La formation nous envoie un syllabus papier et l’accès au cours via la plateforme. Certains cours propose de faire des stages en complément mais ma formation n’en suggère pas.

j’ai opté pour la formation à distance sans cours réel parce que niveau timing c’est plus adapté pour moi d’étudier à domicile. Dès que le Kroupouk est couché, j’ouvre le cours pour une petite heure. Pas de prise de tête sur le temps d’études. Le cours est en théorie réalisé pour une étude de 3 à 6mois. Mais, j’ai un an pour terminer d’étudier le syllabus et 5 ans pour passer l’examen. Parce que oui, la formation propose un certificat en bout de parcours. C’est un plus! J’avoue que ce n’est pas mon objectif premier. Mais c’est toujours une fierté et un bonus sur un CV. On ne sait pas de quoi demain est fait.

Les astuces ristournes

La formation coûtait initialement 250 euros. J’ai réussi à obtenir une petite ristourne via Instagram. Plusieurs influenceurs proposent des codes promo pour ce site. J’ai eu 11 euros de réduction. Ce n’est pas grand chose mais ça se prend.

Mon objectif de carrière

la boutique imaginaire : Le grenier de Naji

Je n’ai pas l’objectif d’arrêter mon emploi de conseillère clientèle. Malgré tout mon emploi m’apporte stabilité, sécurité et une vie sociale amusante parce que j’ai une pléiade de collègues très sympathiques et déjantées. Dans un premier temps, j’aimerais juste arrivé à vendre sur la boutique pour avoir un but de chiner. Trouver la pièce rare, vendre en ligne et mettre en scène les articles, ça provoque en moi un état d’euphorie digne d’une veille de départ en vacances. J’aimerais me développer sur la vente en ligne, la compta et l’antiquariat. Si ça marche, je vois ça comme un petit complément à ma vie. Dans mes rêves les plus fous, je lancerais un endroit de dépôt/ vente qui serait géré avec ma madre en mi-temps et si le business évolue bien pourquoi ne pas se lancer dans l’ouverture d’une boutique en Wallonie? On a le droit de rêver! En attendant, même si mon projet n’aboutit pas, j’aurai eu la fierté d’essayer et d’apprendre de nouvelles choses.

De toute façon je suis convaincue que vivre sans challenge, ce n’est pas vivre. Je ne dis pas que chacun doit gravir le mont Everest, mais avoir des petits objectifs au quotidien, ça donne la sensation à la fin de la journée d’avoir accompli une réussite. Cela peut être banale parfois. Du rangement, finir une lecture qu’on s’est imposé, réussir à perdre 0,5kg parce qu’on a pas mangé ce carré de chocolat. Peut importe le défi , tant qu’on en a un c’est l’essentiel!

Et vous quel est votre défi?

Laisser un commentaire

dix-neuf − 2 =